Le Conte Thérapeutique
 

Mon cheminement

Depuis mon enfance, les contes ont jalonné mon chemin. J’ai d’abord appréhendé le conte avec mes yeux et mes émotions d’enfant. Plus tard j’ai entrepris des études universitaires en psychologie et j’ai réalisé un mémoire de maîtrise sur « l’image de la sorcière dans la représentation collective ». J’ai étudié en particulier les illustrations de sorcières dans les livres de contes pour enfants. Durant mes études, j’ai été plutôt attirée par l’inconscient, l’approche de Carl Gustav Jung, la symbolique mais aussi par la psychosociologie et l’anthropologie culturelle.

Pour compléter ma formation théorique, je me suis orientée vers des outils dans l’objectif d’exercer en tant que psychothérapeute. Tout d’abord la relaxation, le rêve éveillé, le psychodrame, m’ont ouvert de nouveaux horizons… sur l’inconscient pendant que j’entreprenais un travail personnel en psychothérapie jungienne. Puis je rencontrai la PNL qui marqua une étape importante dans mon parcours. La PNL m’intéresse parce qu’elle est orientée vers la transformation et j’apprécie aussi la subtilité de cette méthode qui travaille sur nos perceptions, notre ressenti, notre inconscient profond et spirituel.

En parallèle, je me formais aussi à l’hypnose qui, à l’instar de Milton Erickson, donne une place de choix aux histoires, contes, images et métaphores, langage de l’inconscient. Et je constatais dans ma pratique en psychothérapie l’impact et la profondeur de ces approches qui s’adressent à notre inconscient.

Je me suis aussi formée en psychogénéalogie auprès de Anne Ancelin-Schützenberger (auteur de « Aïe mes Aïeux ») et je lui rends hommage pour la précieuse méthode qu’elle a élaborée. Cette approche m’a intéressée à plus d’un titre : c’est une méthode de libération et de guérison qui, en éclairant notre passé familial, nous éclaire à l’intérieur de nous-mêmes. Cette dimension transgénérationnelle est d’ailleurs présente dans de nombreux contes… Je propose aussi un cycle des séminaires en psychogénéalogie (génosociogramme, guérison de l’arbre et autres thèmes).

Je me sens donc reliée au conte et j’ai élaboré cette approche du « conte thérapeutique » dans un esprit de synthèse où j’ai intégré et relié ces différents outils que j’ai « cueillis », un peu comme des fleurs ou des fruits sur mon chemin. Donc, le conte m’accompagne comme un fidèle ami et j’utilise cette approche dans ma pratique de psychothérapeute. J’exerce maintenant depuis une vingtaine d’années et je dirais que le conte permet des changements étonnants, des prises de conscience et des ouvertures parce qu’il nous relie à l’inconscient, au Soi, à notre profondeur.

Cathy DAMIANO
Psychologue diplômée de l’Université de Nice
Psychothérapeute membre de la FF2P
Enseignante et formatrice en psychologie et psychothérapie au CERFPA (Centre d’Etudes et de Formation en Psychologie Appliquée)
 
©2009 Le Conte Thérapeutique - info@psychoconte.com